Optimisation avec largeur 1024
concorde simu

 

 

vide
accueil
Art
DVD
plan
aéromodélime
Simu
Tenues aéronautiques
Montres
Maquettes Concorde
Identifications Pièces
Instruments Concorde
Portraits Aéronautiques
Actualité Aviation & Concorde
Ventes
Vols de François

Les vols de François

Retour sommaire : "Les vols de François" - Vol précédent - Vol suivant

 

Mes premiers pas en aéromodélisme

 

Étrange idée idée que de classer cette page aéromodéliste dans "les vols de François" mais chez les mordus d'aviation on a coutume de dire que lorsque l'on aime voler, on aime TOUT ce qui vole.

Je range dernièrement des vieux albums photos et paf je tombe sur quelques-uns de mes anciens modèles volants RC.

 

Entre le gros bateau bien pépère et le frisson des trajectoires en 3 dimensions, le choix fut vite réglé me concernant, direction l'aéromodélisme.

 

aéromodélisme

aéromodélisme

 

Laissez-moi vous présenter mon tout premier modèle volant RC, construit sur plans et en balsa, vers l'âge de 12 ans, un planeur "COBRA" que j'appelle ma boite à outils.

J'ai construit d'autres avions avant l'âge de 12 ans, mais ils n'étaient pas pilotables à distance.

Mon planeur "COBRA" a connu toutes sortes d'évolutions au fil de son existence : Ailes avec un peu de dièdre, sans dièdre, avec ou sans ailerons, à double dièdre, empennage droit, médian, en T ou papillon.

Mise en l'air à la main, par treuillage, remorquage, porté, ou encore avec un pylône moteur.

Vol de pente, sous la pluie, par grand vent, sous la neige, sous un soleil de plomb, dans le brouillard, de nuit, etc...

 

Ici dans une version pas mal modifiée, ailes avec simple dièdre, sans aileron et profondeur en T.

C'est un modèle de début, avec son envergure de 2 mètres 20 et ses ailes fixées par élastiques.

 

aéromodélisme

 

Petit tour dans ma chambre maintenant, on y découvrait à l'époque sur mon armoire un petit Colibri (à droite) motorisé par un Cox de 0.8 cm3, échappement libre !

Le réservoir, pour vous donnez une idée avait la contenance d'un dé à coudre, pour 3 minutes de vol maxi.

Le moteur avait un bruit strident qui mettait à bout le plus patient des voisins et faisait hurler tous les chiens, enfin chaque fois que je le réglais dans le jardin... mais heureusement ça ne durait pas bien longtemps.

 

aéromodélisme

 

Et l'avion plus gros à aile haute, décoré à la Cessna juste à côté, hum ?

C'est un "Westerly", avion de début 2 axes (gouverne de direction + gouverne de profondeur) de 1,5 mètres d'envergure et très largement modifié dès la construction sur plans : gouvernes de vol agrandies, voûte de fuselage modifiée, motorisation de 3,5 à 6,5 cm3 au cours de son existence.

 

J'ai fait pas mal de choses avec cet avion aussi : du tractage de banderoles, lancer de bonbons ou de parachutes, de la photographie aérienne, des concours improvisés avec les copains du club du nombre de vrilles, de durée de plané, d'altitude, du nombre de boucles, des atterrissages précisions, etc...

 

Voici d'ailleurs quelques photos prises avec cette avion, une seule photo par vol à l'époque, l'appareil photo argentique sans grande valeur n'étant pas motorisé, et la prise de vue déclenchée un peu au pif.

Sur la toute première photo du champ je suis présent sur la photo avec ma radiocommande, mais moi j'ai l'avantage de savoir exactement où chercher !

 

aéromodélisme aéromodélisme aéromodélisme

 

Mon "Westerly" aura connu plusieurs décorations et servi à beaucoup de nouveaux pilotes.

 

aéromodélisme

 

aéromodélisme

 

Photo de groupe du "WESTERLY" avec mon premier planeur "COBRA"

 

aéromodélisme

 

Après je suis passé aux semi-maquettes, nettement plus jolies, manœuvrantes et beaucoup plus rapides.

Exemple avec cet avion de voltige "Spinks Akromaster", aile basse d'une envergure de 1,60 mètres.

Motorisation de 6.5 à 10 cm3, en 2 temps.

Quelques photos ici du vrai à l'échelle 1, forcément.

 

aéromodélisme

 

Réglage de la richesse carburateur, pour avoir "la pointe" comme on dit, moteur plein gaz.

 

aéromodélisme

 

Un biplan "Skybolt"

 

aéromodélisme

 

aéromodélisme

 

De nouveau une petite photo de groupe.

L'Akromaster tenait très bien le vol dos avec un minimum de correction à la profondeur, et aussi le vol tranche avec sa grande gouverne de direction.

Une longue piste était nécessaire par contre pour le poser, car il avait une excellente finesse.

 

aéromodélisme

 

Contrairement au biplan, qui lui planait comme un fer à repasser...

 

aéromodélisme

aéromodélisme

 

J'ai construit aussi quelques avions défouloirs comme le "PRIMA" ou le "JOHNNY" pour faire de la voltige 3D, avion suspendu à l'hélice comme on dit souvent, ou encore un Delta imitation "MIRAGE III" pour la magie des trajectoires tendues et la vitesse.

Un avion à aile delta, mais allez donc savoir pourquoi ?

 

aéromodélisme aéromodélisme aéromodélisme

 

Au total j'ai bien construit plus d'une quinzaine d'avions qui sont, de mémoire, et dans le désordre :

Planeur Cobra, Piper Cub, Colibri, Charter, Westerly, Mini Baron, Baron, ULM tubes 2 axes, ULM poutre 3 axes, ULM fuselage 3 axes, Akromaster, Planeur électrique, Skybolt, Johnny, Prima, Mirage III, Racer de compétition + quelques hélicoptères récupérés aussi, mais eux n'ont jamais volé.

J'ai piloté beaucoup plus qu'une quinzaine d'avions ou de planeurs par contre, puisque je pilotais, testais ou réglais aussi régulièrement ceux des autres.

Initier les débutants fut d'ailleurs aussi intéressant que de piloter ses propres avions.

 

Le plus gros de tous mes modèles RC construits fut un prototype d'ULM à l'échelle 1/4, motorisé par un moteur 4 temps.

Pas encore remis les mains sur les photos de tous ces aéronefs, certains donnés, pas un seul n'a été cassé ou si ce fut éventuellement le cas toujours remis en état de vol.

J'ai bien peur hélas que les souris aient commencé à s'occuper très sérieusement d'eux, stockés aujourd'hui chez mes parents...

 

L'aéromodélisme est une belle école pour apprendre tout un tas de choses intéressantes sur les avions, la conception, la réalisation, le vocabulaire et enfin presque toutes les bases du pilotage.

C'est aussi une belle école de patience, de prudence et de rigueur sinon à chaque fois on cassera son avion.

 

Je déconseille fortement de commencer seul, se faire guider au sein d'un club est la meilleure façon de progresser rapidement, guidé par des "moustachus" (terme utilisé pour désigner des gens d'expérience) et ainsi éviter que le vol inaugural de son tout premier "chef d'oeuvre" ne finisse en tas de bois ou pire encore dans le toit d'une maison ou sur un passant.

 

Ce que j'ai préféré, je crois, dans l'aéromodélisme c'est la conception de quelques uns de mes modèles, la réalisation des plans, la construction, les réglages en atelier, l'optimisation et enfin le vol qui finalise tout ça.

J'ai toujours rêvé de voler pour de vrai, alors forcément un jour j'ai franchi le seuil d'un aéro-club, et comme dirait la pub pour la soupe : "Si vous y goûtez, vous êtes cuits !"

 

La rubrique sera complétée si je retrouve ou refais d'autres photos, et sans les souris si possible.

François

 

NB: La réglementation en matière de vol RC a pas mal changé, nombreux de mes vols basse altitude ne seraient certainement plus possibles aujourd'hui, ou du moins sans autorisation écrite.

 

Retour sommaire : "Les vols de François" - Vol précédent - Vol suivant

 

 

26/11/2019

 

compteur gratuit Visites depuis 2011 / © FrançoisS / Dernières modification 02/03/2024